AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

2. Justice Magique

 :: Pour débuter :: Annexes Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
The Black Kitty
Mascotte de Temsik
avatar
Messages : 34
Date d'inscription : 16/02/2017
Jeu 13 Avr - 6:42
Introduction


La justice magique découle de l'usage de la magie juridique qui elle-même est constituée de sorts para-légaux régis par la vérité légale. Vous ne comprenez rien ? C'est normal ! Ce guide est ici pour vous énoncer les subtilités de notre système juridique en toute simplicité. Notez que, bien que ceci ne constitue absolument pas le recueil des lois officielles de la justice magique, dont l'exemplaire originel est détenu par le Ministre de la Justice, Damien Gant. Il s'agit plutôt d'expliquer le déroulement habituel des procédures.

"Vérité légale" - l'objectif de la justice

La vérité légale est supérieure à la vérité individuelle mais reste sous le dominion de la Vérité de Temsik. La vérité légale se manifeste au moment du verdict. C'est pourquoi elle est divisée en deux sorts antagonistes : "Culpa" (coupable) et "Innocentes" (innocent). Au moment du verdict, le juge prononcera l'un des deux sorts. Il est impossible que la vérité légale soit à la fois Culpa et Innocentes.

"Sorts para-légaux" - l'arsenal des juristes

Les sorts para-légaux sont des sorts utilisés dans le cadre des procédures judiciaires. Leur usage a pour but d'arriver à la vérité légale, et plus précisément de la faire basculer sur Culpa ou Innocentes selon la partie que vous représentez. Ils doivent cependant s'appliquer en conformité avec certaines règles. N'oubliez pas que malgré tous ces sorts, les preuves restent sacrées au tribunal de Temsik. Enfin, en théorie.

"Points de vérité" - la crédibilité des juristes

Dans le monde de la justice, votre crédibilité est mesurée en points de vérité, ou PV. Au début de chaque affaire, vous en avez 5. À chaque erreur majeure que vous commettrez lors des procédures, un ou plusieurs points pourront vous être retirés. Lorsque tous vos points sont perdus, les conséquences peuvent être dramatiques, et plus personne ne vous écoutera ! Vous avez donc le droit de vous tromper, mais pas trop quand même.
Revenir en haut Aller en bas
The Black Kitty
Mascotte de Temsik
avatar
Messages : 34
Date d'inscription : 16/02/2017
Mer 14 Fév - 22:06
Enquêtes


Que ce soit pour un arbitrage, un procès ou un jugement de sorcellerie, il est nécessaire d'enquêter. C'est ainsi que les parties réunissent des indices et des témoignages afin de faire pencher la vérité légale d'un côté ou d'un autre. En général, la police enquête pour l'Inquisition, et la défense doit se débrouille par ses propres moyens, c'est-à-dire ceux que le SMI accorde pour la plupart des avocats. Chaque élément important découvert lors d'une enquête, comme les preuves et les profils, sera ajouté à votre dossier de l'affaire.

"Recollection" - l'arme de la police

Le sort le plus en adéquation avec la phase d'enquête est le sort "Recollection". Seules la police et l'inquisition sont capables d'utiliser ce sort. Il permet de reconstituer le film d'une scène en comparaison avec la scène actuelle en fonction des témoignages entendus et des indices recueillis. Ce sort permet de noter des contradictions, et lorsque c'est le cas, il se met à jour pour intégrer le raisonnement de son utilisateur. Il est aussi possible d'extraire des parties de "Recollection" qui seront alors récoltés comme preuves. Après cinq utilisations incorrectes, le sort s'arrête et il ne sera pas possible de le réutiliser sur la scène avant le procès. Néanmoins une avancée majeure de l'enquête restituera vos PV.

"Rebuttal" - vous pouvez répéter ?

Il faudra utiliser les preuves recueillies pour les comparer avec les témoignages et confronter les témoins dessus. Le sort "Rebuttal" permet d'étudier le témoignage d'un témoin en profondeur et de lui faire répéter autant de fois que voulu le témoignage. On préfère "Rebuttal" à la méthode classique d'interrogation car le témoin peut répéter au mot près son témoignage initial. Les sorts qui peuvent-être utilisés sont les mêmes que ceux utilisées pour "Cross-Examination" (voir ci-après). Mais si tous les PV sont gaspillés, le témoin perdra patience et son témoignage sera irrecevable. Ce sort n'est utilisable que par la police en dehors des procès. Il en existe toutefois une version alternative prévue pour le tribunal, que seuls les juristes peuvent utiliser.

Mais n'oubliez pas les méthodes traditionnelles pour autant !

Eh oui, la base de toute investigation, c'est quand même ça. Avant d'utiliser un quelconque sort, vous pourrez vous rendre sur les différents lieux d'intérêt pour l'affaire, et les examiner à la recherche d'indices. De plus, vous pourrez y rencontrer divers témoins que vous pourrez interroger. Il vous est possible de leur présenter des preuves que vous possédez afin de leur demander leur avis ou des informations précises. Mais attention ! Certains témoins sont parfois retors. Il va falloir faire preuve de psychologie pour aborder certains d'entre eux...

À la fin de l'enquête, les parties doivent se préparer pour le lendemain quand le procès aura lieu.
Revenir en haut Aller en bas
The Black Kitty
Mascotte de Temsik
avatar
Messages : 34
Date d'inscription : 16/02/2017
Mer 14 Fév - 22:07
Procès


C'est pour ce moment que toutes les énergies sont déployées. Les parties vont s'affronter dans un duel utilisant les sorts para-légaux. Un seul objectif : obtenir le verdict du Juge en votre faveur. Là encore, il y a des PV, mais seul le Juge peut les retirer. La perte de tous les PV entraînera la défaite et le verdict immédiat du Juge. Tout argument d'un côté ou de l'autre devra être étayé par des preuves et/ou des témoignages que la partie adverse pourra librement interroger.

La procédure veut que la partie accusatrice (ou Inquisition) démarre le procès par un exposé préliminaire. Il faudra ici que l'accusation donne un résumé des faits importants de l'affaire : accusé, motif d'inculpation, victime, contexte de l'affaire et autres informations pertinentes. Des preuves de base pourront être présentées, comme le rapport d'autopsie, mais il convient généralement de soumettre les autres pièces à conviction avec pertinence au fil des arguments pour ne pas alourdir la progression du procès.

Les sorts à dispositions des parties sont : "Red Truth", "Blue Truth", "Cross-Examination", "Hold It", "Objection" et "Rebuttal".

"Red Truth"

Un sort né des profondeurs de la magie légale. Il a été créé par la commissaire de police actuelle, Beatrice Ushiromiya. Tout ce qui est accepté comme vérité par la cour devient "Red Truth". "Red Truth" donne une coloration rouge aux mots utilisés. Il est impossible de mentir ou de donner des informations erronées avec "Red Truth". Des faits concernant l'affaire pourront être exposés via "Red Truth" et ne nécessiteront pas de preuves pour être acceptés.

"Blue Truth"

Le second sort inventé par la commissaire; il est lié à "Red Truth". "Blue Truth" permet d'interroger les aspects non exposés par "Red Truth". Il permet d'exposer certaines dissimulations liées à "Red Truth". De plus, il ne doit pas servir à pêcher des informations : "Blue Truth" doit servir directement le point de vue de son utilisateur. Par exemple, si un avocat de la défense l'utilise, sa déclaration en bleu doit directement contribuer à argumenter l'innocence de son client. Ce sort doit être utilisé avec une extrême prudence : un usage absurde ou abusif pourra être pénalisé par le juge.

"Cross-Examination"

L'occasion de faire des trous dans le dossier adverse et de décrédibiliser les témoins. À moins que l'on ne cherche ce qu'ils nous dissimulent. Comme pour "Rebuttal", on peut interroger le témoin à loisir et celui-ci pourra répéter son témoignage au mot près indéfiniment. Mais attention, l'interrogation suit une règle : elle doit se faire au moyen du sort "Hold It".

"Hold It"

Interroger le temoin plus en détail demande un "Hold It", mais le témoin peut librement coopérer ou non et la partie adverse peut lui aussi intervenir pour protéger sa crédibilité. Le sort "Hold It" suit une procédure particulière en deux étapes. Il faut :
1. Citer une (et une seule) des déclarations du témoin ;
2. Poser une question ou série de questions en rapport avec la déclaration. Il est également possible de rebondir sur une réponse du témoin en posant une nouvelle question sans procédure particulière, tant que cela suit un fil logique. Une autre possibilité est de demander au juge que le témoin modifie son témoignage en fonction des réponses qu'il donne.
Pour interroger le témoin sur une autre de ses déclarations, il faut utiliser à nouveau "Hold It". Il est en théorie possible de l'utiliser autant de fois qu'on le souhaite, mais ceci peut dépendre de la patience du juge.

"Objection"

Le sort le plus classique et le plus dévastateur de l'arsenal de la justice magique. Il arrive que les témoins abordent un point qui ne coïncide pas avec le dossier de l'affaire, soit parce qu'ils mentent, soit parce que leur mémoire leur joue des tours. Lorsque vous repérez ces contradictions, le sort "Objection", toujours accompagné d'une preuve, vous permettra de rétablir la vérité. Ce sort ne doit pas être utilisé à la légère, car s'il est employé inutilement ou de la mauvaise manière, il coûtera un PV. Il existe de nombreuses versions d'Objection, par exemple pour riposter à un argument de la partie adverse. Ces variantes devront être apprises sur le terrain.

"Rebuttal"

Un sort relativement peu utilisé par les juristes car il est risqué. Il se pratique de la même façon que le "Rebuttal" des procès et ressemble également à "Cross-Examination". Il est utilisé par l'une des parties lorsqu'elle souhaite que son adversaire expose sa théorie pour l'examiner ou la contredire avec "Hold It" et "Objection". Ce sort étant inhabituel et potentiellement dévastateur pour l'une ou l'autre des parties, il faut l'autorisation du Juge pour le lancer.

Lorsque tous les témoins sont passés, le Juge donne son verdict et justice est rendue. Mais s'il faut enquêter d'avantage, le juge donnera alors aux parties un jour de plus pour enquêter. Les procès ne doivent pas excéder trois jours.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Département de la Justice Magique
» Le Département de la Justice Magique
» La justice de Raphael [Terminé]
» HAITI-Justice : Un Système Judiciaire Qui Pirouette.
» Les oubliés de la Justice haitienne...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Objection ! :: Pour débuter :: Annexes-
Sauter vers: